Marina Abramovic, la grand-mère du Body Art et ses performances dérangeantes

Nous voici enfin au mois d’octobre et comme chaque années, j’ai envie de partager ici des sujets qui correspondent parfaitement à l’ambiance de ce mois où toutes les bizarreries sont permises ! Et en parlant de bizarreries, nous allons ouvrir le bal avec une artiste mondialement reconnue pour son travail, Marina Abramovic. Considérée comme la grand-mère de l’art corporel, elle a très souvent été au centre de nombreuses polémiques en raison de ses performances choquantes, étranges au point meme d’être accusée de faire tout cela au nom de Satan… Qui est donc Marina Abramovic ?

Avant de continuer, n’hésitez pas à me suivre sur Instagram (UneBreveHistoiredArt), sur Facebook,à vous abonner à mon site et à liker l’article à la fin de votre lecture s’il vous a intéressé.

Marina Abramovic

Marina Abramovic naît le 30 Novembre 1946 à Belgrade en Serbie. Jusqu’à l’âge de 6 ans, elle est élevée par sa grand-mère jusqu’à ce qu’elle retourne vivre avec ses parents. On sait très peu de choses sur son père du fait qu’il ait été très peu présent. En revanche, on sait que sa mère était une personne très stricte et violente. Elle n’a jamais embrassé sa fille, l’a très souvent battue et dénigrée lui disant que tout le monde valait beaucoup mieux qu’elle… C’est assez triste mais pourtant, Marina n’en voudra jamais à sa mère, elle dira des années plus tard que son enfance l’aura rendue plus forte. 

Marina Abramovic

Petite fille, elle se rêvait déjà en grande artiste. Ce sont d’ailleurs ses rêves qui l’inspirent en premier puisqu’elle les dessinait et les peignait. Elle s’inspirait aussi de tout ce qui l’entoure et c’est un jour en observant le ciel qu’elle se rendit compte que l’art se trouvait en réalité partout, qu’il n’y avait en réalité besoin d’aucun médium pour réaliser une œuvre. C’est donc après ses études à l’Académie des Beaux-Arts dans les années 70 qu’elle commence à travailler avec son propre corps.

Marina Abramovic

C’est dans ces années là que Marina Abramovic se fait connaître à travers des performances qui ne laissent personne indifférent. En effet, la jeune artiste considérée aujourd’hui comme la grand-mère du body art réalise un jour qu’elle ne dispose pas de tout le matériel dont elle souhaiterait pour réaliser ses œuvres mais qu’il y a bien une chose qu’elle aura toujours avec elle et à sa disposition : son corps. Celui-ci devient donc son moyen d’expression et elle le met en scène à travers différentes performances bien souvent incomprises. Pour elle pourtant, le concept est bien plus important que le matériel qu’on utilise. Mais forcément, en utilisant son corps, Marina choque. Elle apparaît souvent nue et pousse à chaque reprises ses limites physiques et mentales. Elle n’hésite pas par exemple à utiliser des objets dangereux ou à littéralement risquer sa vie. 

Marina Abramovic

« La performance est une construction physique et mentale que l’artiste se crée à un moment spécifique dans un endroit, devant un public et une énergie de dialogue en décolle. Le public et l’artiste font l’oeuvre ensemble. »

A de très nombreuses reprises, l’artiste joue avec sa vie et sa mort. Elle s’évanouit, s’asphyxie, se fait littéralement agresser au point que parfois, le public ou bien les gardes encadrant ses performances sont obligés d’intervenir pour lui venir en aide. Marina Abramovic souhaite encore une fois repousser les limites de son corps, voir jusqu’où elle peut aller mais aussi jusqu’où son public peut aller et ce qu’il peut endurer. Car oui, c’est aussi un peu ça l’art de la performance, le public assiste à une mise en scène, à quelque chose d’éphémère, il fait donc partie d’un instant tout d’un coup figé dans le temps, un moment qui ne reviendra jamais et qui peut donc s’avérer fatal. Très souvent donc son public intervient pour lui venir en aide. Abramovic brise donc cette barrière invisible entre artiste et spectateurs. Ceux-ci font alors partie intégrante de l’œuvre. 

Marina Abramovic

Dans ses œuvres, l’artiste met en scène nos plus grandes peurs : la violence, la douleur et la mort. Il n’est donc pas impossible de la voir se faire du mal elle-même, se flageller, se scarifier, s’étouffer et tout cela devant un public… Elle souhaite clairement mettre mal à l’aise. Et vous, comment réagiriez-vous face à ce genre de performance ? 

Marina Abramovic
Marina Abramovic
Marina Abramovic
Marina Abramovic
Marina Abramovic
Marina Abramovic

Cela me fait alors penser à une des performances les plus connues de Marina Abramovic. Intitulée Rythm 0 et réalisée en 1974, cette performance inclura cette fois-ci directement les spectateurs et durera six heures. Marina se tient alors debout dans une pièce et prêt d’elle, nous pouvons trouver une tableau avec un écriteau « Sur la table il y a 72 objets avec lesquels vous pouvez me faire ce que vous voulez. Performance. Je suis un objet. Je prends la responsabilité de tout ce qui se passera dans ce laps de temps. Durée : 6h (20h-2h) ». 

L’artiste reste donc stoïque, debout, aucun mots ne sortant de sa bouche telle une poupée. Sur la table se trouve différents objets. Des objets de « plaisir » et d’autres de « destruction ». Des plumes, du parfum, des fleurs mais aussi, des couteaux, des lames de rasoirs et un pistolet chargé d’une balle…

Au début, les personnes présentent n’osent rien faire, il faut environ deux heures pour que quelqu’un ose venir la toucher. Tout commence très bien, les gens viennent la prendre dans leurs bras, lui chatouiller le visage avec une plume puis au fur et à mesure, l’ambiance se dégrade. Marina est entièrement déshabillée, des lames sont utilisées pour lui ouvrir la peau, un couteau est même plantée entre ses jambes, elle est agressée sexuellement… Tout cela se passe sans que l’artiste ne réagisse une seule fois et surtout, tout cela se passe devant un public ! Certains tentent d’ailleurs de la protéger, des bagarres éclatent entre les spectateurs. Un homme pointe même le pistolet chargé sur sa tête jusqu’à ce que quelqu’un le désarme. Cette performance a vraiment semé le chaos et réveillé le pire en chacun… 

Passé les 6 heures, Marina Abramovic reprend vie. Les spectateurs, ses agresseurs, n’osent même plus la regarder, certains s’en vont même en courant la honte ayant prit le dessus et prenant conscience de qu’ils viennent de faire. A travers cette performance, l’artiste souhaitait montrer à quel point les gens pouvaient devenir fous lorsque les lois étaient abolies et qu’on les déchargeait de toutes responsabilités. Elle souhaitait aussi montrer à quel point le corps des femmes pouvait être déshumanisé et abusé. 

Cette performance a du être horrible à vivre. Marina pourtant sans aucune expression est en larme à la fin… Le soir, en rentrant dans son hôtel, elle retrouve plusieurs grosses mèches blanches dans ses cheveux… 

Marina Abramovic

Au cours de sa vie, Marina Abramovic rencontrera un artiste avec qui elle collaborera énormément et avec qui elle aura une histoire d’amour qui durera environ 12 ans, il s’agit d’Ulay. Ensemble encore une fois, ils défieront le danger et repousseront les limites. Dans cette œuvre intitulée Rest Energy réalisée en 1980, le couple reste des heures comme cela accroché de part et d’autre de cet arc et cette flèche. Si l’un des deux flanche, Marina se retrouvera transpercée… Tout au long de cette performance, les battements de leur coeur seront retransmis. Encore une fois, la limite est défiée puisque le couple restera dans cette position des heures durant. 

Marina Abramovic

Trois ans plus tôt, ils étaient restés collés bouche à bouche respirant à travers les poumons de l’autre jusqu’à littéralement s’asphyxier à cause du manque d’air… Pour dire à quel point Marina Abramovic ne recule devant rien. On peut tout de même se demander pourquoi est-ce qu’elle ressent ce besoin de se mettre constamment en danger ?

D’apres moi, il y a d’abord une volonté de déranger, de choquer, de susciter une émotion même s’il s’agit de l’effroi. Marina n’a pas peur de mourir, elle ne fait que de le répéter. Je pense aussi qu’avec toute la violence qu’elle a connu dans son enfance, peut-être qu’elle a souhaité se réapproprier son corps à travers ses performances… Peut-être qu’au final, la violence fait partie de sa vie depuis toujours et qu’il n’y a rien de choquant pour elle en cela. 

Marina Abramovic

Depuis maintenant 50 ans, Marina Abramovic est donc reconnue internationalement dans le monde de l’art. Elle vit depuis maintenant un bon moment à New York et en 2010 une exposition rétrospective est organisée au MOMA en son honneur. Elle en profite donc pour faire une nouvelle performance.

Pendant environ 700 heures, tous les jours dès l’ouverture, elle vient s’asseoir à une table et le public est invité à se poser devant elle sans rien dire, juste à la regarder des minutes durant dans les yeux. Les réactions sont assez dingues. Beaucoup fondent en larme. L’artiste explique cela par le fait que les contacts humains à cause de la technologie se perdent de plus en plus et que l’on n’est plus habitué à prendre le temps de regarder vraiment quelqu’un dans les yeux. Entre chaque personnes, Marina Abramovic ferme les yeux en attendant que son invité s’installe en face d’elle. Quelle surprise lorsqu’en les rouvrant, elle se retrouve face à l’homme qu’elle a tant aimé il y a des années, Ulay. Sans échanger un mot, les deux se regardent et à travers leurs yeux, on ressent tout l’amour qu’ils ont l’un pour l’autre. Une performance encore très émotionnelle donc qui aura un très fort succès au points que de nombreuses célébrités viendront aussi se poser en face de Marina pour tenter l’expérience : Alan Rickman, Jay Z ou encore James Franco… 

Marina Abramovic

Marina Abramovic est donc une artiste assez controversée à cause de ses performances jugées beaucoup trop violentes et bien souvent incomprises. Outre ces différents scandales, on peut aussi relever des rumeurs à son encontre. L’artiste n’a pas forcément la meilleure réputation qui soit et cela pour différentes choses. 

Tout d’abord, ses liens avec certaines célébrités ne font qu’alimenter les rumeurs de théorie du complot. Le nom de Marina est aussi sorti dans l’histoire du Pizzagate (théorie conspirationniste concernant le trafic sexuel d’enfants impliquant les élites). En plus de cela, elle est aussi accusée d’être une sataniste et de pratiquer des rituels de sorcellerie pour ces célébrités en échange d’argent. 

Marina Abramovic

En échange de cette argent, Marina abramovic invite ces célébrités à des diners vraiment très spéciaux. Intitulé Spirit Cooking, Marina Abramovic invite ses convives autour d’un gâteau beaucoup trop réaliste et encore une fois bien dérangeant… Il est même question de soupe ayant comme ingrédients du sang, du lait maternel et du sperme. On retrouve même des photos assez dérangeantes de l’artiste dans une salle aux murs recouverts de sang où l’on peut aussi retrouver des petites statuettes vraiment très étranges… Qu’en est-il réellement ? On ne le saura sans doute jamais mais d’après moi encore une fois, c’est juste de la provocation. Abramovic a toujours été extrême, c’est l’essence même de son art. Il n’y a donc rien d’étonnant qu’elle réalise des performances dérangeantes puisque c’est justement son but. Son art est à prendre avec du recul, ce sont des métaphores. Et puis, j’imagine qu’elle doit jouer de cette image de sataniste justement pour qu’on parle d’elle.

Marina Abramovic

L’argent récolté lors de ses diners est utilisé pour la Marina Abramovic Institute, l’école créée par l’artiste pour apprendre sa technique. Elle dédiera d’ailleurs beaucoup de temps à l’éducation. Au mois de Septembre, nous l’avons aussi retrouvée sur la scène de l’Opéra Garnier dans le rôle titre des 7 morts de Maria Callas. On y voit l’artiste se donner la mort de différentes manières… Et en réalité, ce rôle colle parfaitement à la peau de Marina puisque outre les thèmes abordés, ses performances ne sont-elles pas elles aussi une forme de théâtre ?

Marina Abramovic

L’art de Marina Abramovic ne laisse pas de marbre. Dérangeant, suscitant forcément une forme d’inconfort chez celui ou celle qui le regarde il soulève tout de meme une question plutot intéressante : comment sont perçues les femmes ayant du succès ? Concernant Marina Abramovic, je pense qu’elle est victime d’une incompréhension totale. Les gens trouvent son art beaucoup trop étrange pour s’y intéresser, beaucoup trop morbide alors qu’en réalité, ils devraient s’intéresser à l’idée qui se trouve derrière ses performances. Sortant clairement du lot, jouant avec le scandale et la limite du raisonnable, elle est forcément considérée comme une partisante de Satan alors que je pense sincèrement qu’en réalité elle entretient un rapport à la violence assez spécial qui résulte sans doute de toute la violence dans laquelle elle a pu grandir. Peut-être que de se mettre en danger, de se faire du mal est un moyen pour elle de contrôler les choses, d’avoir justement la main sur sa propre vie…

Et vous, que pensez-vous du travail de Marina Abramovic ? Comment réagiriez-vous si vous vous trouviez face à une performance aussi inconfortable ? 


N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire, à liker l’article, à vous abonner au site et à me suivre sur Instagram pour ne rien rater de mes aventures !


Rejoignez-moi sur Instagram et Facebook ❤

4 commentaires sur « Marina Abramovic, la grand-mère du Body Art et ses performances dérangeantes »

  1. Merci beaucoup pour cet article fort intéressant. J’ai découvert Marina Abramovic il y a quelque années et je lui avais consacré un article.tabt elle m’avait interpellée. Difficile de parler d’elle à chaud tant il y aurait à dire. Il est vrai que ses performances sont tout aussi fascinantes qu’elles dérangent. Il y a eu aussi cette fois où elle s’est couchée nue sur un gros bloc de glace. On peut s’offusquer, être choqué par sa démarche. Elle s’est mise plus
    D’une d’une fois en danger, mais ce que je constatais les quelques fois où j’ai regardé ses performances, c’est que ses mises en scène servaient de révélateur à la part la plus sombre de la nature humaine et quelquefois, ce sont les spectateurs présents qui me faisaient froid dans le dos, pas elle. Je me disais : ils ne vont pas intervenir ? Je ne sais pas quel est son moteur, je ne peux qu’exprimer ce que je ressens. Je la vois comme une chercheuses explorant les abimes de l’âme humaine quitte à s’y abîmer elle-même. Elle seule pourrait nous le dire. Elle soulève également une grande question au sujet de la fonction de l’art.
    Merci encore et belle journée !

    Aimé par 2 personnes

  2. Ça fait un peu froid dans le dos, je pense que ce serait mieux et moins dérangeant si c’était tourné uniquement autour de l’humour plutôt que du danger. Par exemple, une personne qui reste devant une machine dont le mécanisme va bientôt se déclencher et lui balancer une tarte à la crème sur la figure. Ou une personne ligotée comme un saucisson qui se fait chatouiller les pieds pendant trois ou quatre minutes par des rouleaux à plumes qui tournent à toute vitesse. ^^

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s