Sélection Halloween : des tableaux horrifiques

L’Automne est clairement ma saison préférée ! En plus d’un temps que je trouve particulièrement poétique, j’adore me baigner dans l’ambiance de cette période qui amène avec elle Halloween ! Après avoir parlé du photographe Joshua Hoffine et de ses clichés horrifiques, je me suis dit qu’il pouvait être intéressant de présenter une petite sélection de peintures cette fois-ci car les peintres, eux aussi, ne sont pas à cour d’inspiration lorsqu’il s’agit d’horreur et de mystique. 

Le Cercle Magique, Waterhouse, 1886Le Sabbat des Sorcières, Goya, 1798Les trois sorcières, Fussli, 1783

Quelle meilleure manière de commencer cette sélection en abordant en premier lieu le thème de la sorcière ! Cette femme, magicienne de surcroît et épouse de Satan fait partie des nombreuses inspirations de nos chers artistes peintres. Représentée souvent seule à travers les grandes figures de l’histoire et de la mythologie comme c’est le cas pour Circé, ou bien en groupe, les artistes leur dépeignent une bien mauvaise réputation.

A une époque où la magie faisait partie intégrante de la vie quotidienne puisque tout le monde y croyait dur comme fer de la même manière que l’on pouvait croire en la religion, les sorcières étaient traquées. On les accusait de tous les maux. Au fil des siècles, ces femmes accusées de sorcellerie n’ont jamais cessé d’être chassées et persécutées, il ne suffisait de pas grand chose pour qu’elles soient accusées de sorcellerie : vieilles femmes seules, vivants recluses du village, ayant un certain savoir médicinale (plantes), infidèles, maîtresses… Bref toutes les excuses étaient bonnes pour se débarrasser de ces femmes. Je vous passe d’ailleurs tous les  détails des actes de torture et de cruauté qui ont été commis sur ces soit-disant sorcières…

En tout cas, un gros fantasme s’est créé : la sorcière vole sur son balai, lance des maléfices, empoisonne, tue les enfants, manipule les esprits et est dévouée au Diable

Étrangement, je n’ai pas trouvé ou pensé à énormément de toiles concernant les manifestations d’esprits ! Il y a d’abord cette sublime création de Georges Roux intitulé Spirit que je trouve particulièrement poétique avec cette femme complètement spectrale jouant du piano, si envoûtante, qui hypnotise littéralement l’homme au second plan. Je trouve ce tableau si beau et cette lumière donnée à cette femme… Le contraste entre le premier plan et le second est juste fascinant !

J’ai aussi pensé au Cauchemar de Fussli qui selon certains spécialistes seraient en réalité une représentation du phénomène des paralysies du sommeil (que je ne connais que trop bien d’ailleurs !). Mais moi, j’y vois surtout une femme morte, complètement contorsionnée, telle une poupée de chiffon… J’ai pas forcément l’impression qu’elle soit dans un lit, j’ai surtout l’impression qu’elle se trouve dans un cercueil. On peut voir dans ce tableau plusieurs apparitions comme cet espèce de petite bête ou petit démon sur la poitrine de la femme ainsi que ce cheval à l’allure toute aussi spectrale que l’esprit de Georges Roux. Cette femme étendue, livide, vêtue de blanc, est-elle donc décédée ou ne serait-ce pas finalement juste la manifestations de ses rêves ou plutôt ses cauchemars ?

C’est assez amusant puisque jusqu’ici, toutes les toiles présentées datent de la fin de XVIII° siècle et du XIX°. C’était d’ailleurs une période où le surnaturel fascinait plus qu’il inquiétait si on le compare au Moyen-Age par exemple. C’était aussi une époque où l’on expérimentait énormément de choses que ce soit, les techniques de voyances ou les tables tournantes (spiritisme).

Dante et Virgile, Bouguereau, 1850La Barque de Dante, Delacroix, 1822Les ombres de Francesca da Rimini et Paolo Malatesta, Ary Scheffer, 1855

Je souhaitais aussi parler de l’Enfer ! Et clairement, en histoire des arts, on  ne peut pas parler de l’Enfer ou plutôt dans ce cas là, des Enfers sans parler du poète florentin Dante (XIII-XIV). Celui-ci commence à écrire dès 1306 La Divine Comédie où il raconte un voyage imaginaire à travers les Enfers (et ses très nombreux étages !). Accompagné de Virgile (poète), il rencontre une succession de personnages mythiques et historiques. Il y décrit les détails si précisément que les artistes en ont été inspirés.

Voici donc trois œuvres faites par des artistes différents : Bouguereau, Delacroix et Scheffer. On peut y voir les deux hommes traversant les Enfers à pieds ou en barque, rencontrant des démons, des âmes perdues et des lieux apocalyptiques !


S’achève donc ce petit article. J’avais très envie de partager quelques œuvres que j’affectionne tout particulièrement. J’en republierai un autre très prochainement toujours en lien avec la période de Halloween ! ❤

Que pensez-vous de ces œuvres ? N’hésitez pas à me partager vos œuvres préférées que j’aille y jeter un coup d’œil ! 😉

N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire, à liker l’article, à vous abonner au site et à me suivre sur Instagram pour ne rien rater de mes aventures ! 

3 commentaires sur « Sélection Halloween : des tableaux horrifiques »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s