Perséphone et le mythe des saisons

Après avoir parlé de Méduse, de Phèdre, de Danaé ou encore de Médée, je pense qu’il est grand temps de tirer le portrait d’un nouveau personnage féminin de la mythologie grecque. Les jours se raccourcissant petit à petit et l’automne arrivant à grand pas, je me suis dit qu’il serait intéressant de voir de quel manière la Grèce Antique expliquait ce changement de saison. Nous allons donc parler aujourd’hui de Perséphone et du mythe des saisons.

Narcissus, John William Waterhouse, 1912

Perséphone (Proserpine chez les romains) est la fille de Déméter, la déesse de l’agriculture et de Zeus, le roi des dieux. Élevée majoritairement par sa mère étant donné la spécialité de son père pour faire des enfants à tout va, elle grandit loin de l’Olympe, en Sicile. Déméter a une relation ultra fusionnelle avec sa fille, elles sont indissociables. Tout ce que souhaite la mère, c’est de protéger Perséphone, qui de plus est d’une très grande beauté. Elles vivent donc ensemble sur l’île, entourées de nymphes et d’océanides et travaillent ensemble. Elles rendent les terres fertiles et grâce à elles, les hommes ainsi que les animaux peuvent se nourrir et vivre.

L’enlèvement de Proserpine, Joseph-Marie Vien, 1757

Malheureusement encore une fois, comme je le disais déjà concernant le personnage de Méduse, on n’échappe jamais aux dieux et cela même lorsque l’on se cache sur une île en plein milieu de la mer Méditerranée.

En effet, Hadès, le frère de Déméter, souverain des Enfers cherche une épouse pour régner à ses cotés. Admirant la jeunesse et la grande beauté de sa nièce, il se met alors à l’espionner. et quand un jour, Perséphone est allée cueillir des fleurs avec ses amies, il en a profité pour agir le plus rapidement possible.

Le Rapt de Persephone, Simone Pignoni, 1650

Il profite d’un moment où la jeune déesse se penche pour cueillir un narcisse pour ouvrir la terre en deux et en sortir avec son char. Il la prend de force et s’enfuit donc avec elle s’enfonçant dans la terre. Déméter, sa mère, est alertée par ses cris mais lorsqu’elle arrive, il n’y a plus personne. Elle cherche donc sa fille partout pendant neuf jours et neuf nuits mais cela en vain. Elle décrète donc qu’elle fera périr les agricultures et que les hommes mourront tous de faim jusqu’à ce qu’elle retrouve sa fille !

Déméter (Infos introuvables)

Hélios, le dieu du soleil, celui qui voit tout, a été témoin de l’enlèvement de Perséphone. Ayant pitié de Déméter, il lui raconte donc que sa fille a été enlevé par Hadès et qu’il l’a emmenée de force aux Enfers. La déesse, folle de rage, descend elle même au royaume de son frère pour réclamer la libération de sa fille mais le dieu souterrain refuse. Elle décide donc de porter l’affaire auprès du dieu des dieux, Zeus. Celui-ci ne veut ni se mettre son frère à dos ni sa sœur… Pendant ce temps, les hommes et les animaux sur Terre meurent les uns après les autres. Les sacrifices ainsi que les prières pour les dieux cessent petit à petit et cela forcément, ça n’arrange pas du tout les affaires de Zeus.

Proserpine, Dante Gabriel Rossetti, 1874

Hadès affirme en plus que Perséphone a goûté à la nourriture des Enfers. Elle aurait mangé quelques grains d’une grenade. La loi est pourtant très clair : aucune personne ayant mangé aux Enfers ne peut rester sur Terre. La colère de Déméter faisant rage sur les hommes, Zeus doit trouver une solution. Il décide de faire une entorse au règlement et proclame donc que pendant six mois, Perséphone pourra vivre auprès de sa mère sur la Terre mais que le reste du temps, elle devra régner sur les Enfers auprès d’Hadès.

Le retour de Perséphone, Frédéric Leighton, 1890/1891

Déméter négocie et réussi à gagner deux mois de plus avec sa fille. La nouvelle vie de Perséphone va donc pour les grecs de la Grèce Antique expliquer le rythme des saisons. Le printemps représente l’engouement de la déesse de l’agriculture à l’idée de retrouver sa fille, la nature reprend alors vie. L’été représente son bonheur de retrouver Perséphone auprès d’elle. L’automne symbolise l’appréhension, la peur de la séparation. Et enfin, l’hiver fait écho à la tristesse intense de la déesse d’être séparée de sa fille…

Orphée et Eurydice, Emil Neide, XIX

La vie entant que Reine des Enfers a eue quelques répercussions sur le caractère de la jeune Perséphone. Dans les mythes, elle est décrite comme intransigeante et sans pitié. Elle fait front commun avec son mari.

En revanche, il y a quelques rares cas où elle décide de s’imposer auprès d’Hadès notamment lorsque le poète Orphée descend aux Enfers pour venir chercher sa bien aimée Eurydice mordue par un serpent et morte sur le coup. Elle est si émue par l’histoire d’Orphée qui lui rappelle aussi sans doute la sienne, qu’elle supplie son mari de laisser le poète partir avec sa bien aimée. Le dieu accepte à une seule condition : ne jamais se retourner et regarder Eurydice. Orphée entame donc le chemin pour regagner la surface de la Terre avec sa femme derrière lui. Il fait l’erreur de se retourner pour voir si elle est toujours là… Eurydice disparaît alors dans les ténèbres à tout jamais. Personne n’échappe jamais à la mort.

John William Waterhouse, XIX

Perséphone est très peu présente dans les mythes. En revanche, elle tient un rôle majeur au sein du peuple dans la Grèce Antique. Énormément de culte lui sont dédiés tout comme pour sa mère Déméter. Elles sont d’ailleurs au centre de plusieurs fêtes. Elles étaient vénérées que ce soit pour la végétation, les bonnes récoltes mais aussi pour la fertilité des femmes.

A travers l’histoire des arts, les artistes que ce soit en peinture mais aussi en sculpture représente énormément l’enlèvement de Perséphone. C’est vraiment un grand classique de l’histoire des arts, un incontournable.


Il y a tellement de choses à dire sur ce mythe. Tout d’abord, j’apprécie énormément cette manière dont les grecs expliquaient les saisons. C’est vraiment très poétique. Maintenant, concernant le personnage de Perséphone, on peut dire qu’elle symbolise le passage à la vie d’adulte qui parfois peut s’avérer être très violent. Ce passage de la jeune fille à la femme puis à l’épouse.

Il y a dans cette histoire un lien très fort avec la mort et je pense que ce mythe servait aussi à donner une leçon, à apporter une morale. Rien ni personne n’échappe jamais à la mort. L’agriculture, donc le sol, la terre, est étroitement liée au monde souterrain. Et tout comme les hommes, la végétation naît et meurt. Rien ne peut l’empêcher. C’est le cycle de la vie et c’est sans doute ce que représente Perséphone.

Quant à sa mère Déméter, elle était aussi une divinité très importante dans la Grèce Antique puisque le peuple pensait dur comme fer que c’était grâce à elle que les récoltes étaient possibles. Ces mythes étaient considérés comme des faits avérés, des faits passés il y a fort longtemps et servaient donc de religion. Cette religion était omniprésente dans la vie et dans la société.

Que pensez-vous de l’histoire de Perséphone et sa mère Déméter ?


N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire, à liker l’article, à vous abonner au site et à me suivre sur Instagram pour ne rien rater de mes aventures !


Rejoignez-moi sur Instagram et Facebook et Youtube ❤

7 commentaires sur « Perséphone et le mythe des saisons »

  1. Tu es vraiment une passionnée et ça se ressent dans tes articles, ce qui est génial avec l’art c’est qu’il prend de très nombreuses formes et il y en a pour tous les goûts ! Sans compter tout ce qu’il y a autour, comme dans cet article qui ne montre pas seulement les tableaux mais parle aussi du mythe. ^^
    Je n’aime pas toujours les histoires liées à la mythologie mais j’adore celle-ci, elle est triste et belle à la fois. 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s