Daniel Arsham, entre tradition et modernité, actuellement à la Galerie Perrotin

La Galerie Perrotin propose actuellement un focus sur un artiste contemporain qui souhaite traverser le temps : Daniel Arsham. Cet artiste new-yorkais pose ses valises à Paris le temps d’une exposition où il met en avant des reproductions des grandes sculptures antiques comme un hommage à la mémoire universelle et bien sûr, aux grands classiques de l’histoire des arts.

Daniel Arsham, Galerie PerrotinDaniel Arsham, Galerie PerrotinDaniel Arsham, Galerie Perrotin

C’est un hommage aux musées classiques que décide de faire Daniel Arsham à la Galerie Perrotin. Les spectateurs sont invités à se balader dans des salles épurées à la rencontre de statues aux allures antiques. Des statues plutôt familières… Sur son piédestal, nous sommes directement accueillies par la déesse Aphrodite, quasiment à l’identique de la véritable statue. Arsham a eu le privilège de pouvoir mouler ses statues sur les originelles. Nous avons donc à faire à des répliques plus vraies que nature. On retrouve néanmoins quelques différences, la signature de l’artiste !

Daniel Arsham, Galerie PerrotinDaniel Arsham, Galerie PerrotinDaniel Arsham, Galerie PerrotinDaniel Arsham, Galerie Perrotin

Daniel Arsham pratique des érosions sur ses statues afin d’y créer une sorte de cristallisation avec des pierres comme le qwartz. De cette manière, il symbolise la survie de ces œuvres antiques à travers le temps et leur intemporalité.

Daniel Arsham, Galerie PerrotinDaniel Arsham, Galerie PerrotinDaniel Arsham, Galerie Perrotin

Je trouve ça très intéressant que des artistes contemporains réinventent de grands classiques de l’histoire des arts car en effet, je pense qu’il ne faut absolument pas les oublier. Le fait de les réinventer est aussi une très bonne idée, ça me rappelle cet artiste, Alexey Kondakov, passionné de photo, qui transpose des scènes de la vie de tous les jours avec des peintures. C’est vraiment très beau et ça permet d’une certaine manière, de ne pas oublier ces chefs d’œuvres.

Que pensez-vous de ces contemporains qui réinventent des œuvres classiques ? Pensez-vous que c’est un manque d’inspiration pour eux de ou plutôt une sorte d’hommage ?

N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire, à liker l’article, à vous abonner au site et à me suivre sur Instagram pour ne rien rater de mes aventures !

De plus, je me suis créée un UTIP donc si vous souhaitez soutenir mon travail juste en regardant une petite pub ça me fera plaisir ! ❤

Un commentaire sur « Daniel Arsham, entre tradition et modernité, actuellement à la Galerie Perrotin »

  1. C’est très bizarre et très rigolo en même temps comme principe, et ça laisse tellement de possibilités en termes de création ! 🙂
    Ça me rappelle le « faux » art que j’ai imaginé il y a quelques années, le météo-art, qui consisterait à faire des cartes météos avec n’importe quoi. Par exemple un réglisse Haribo pour représenter une tornade. 😀

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s