Gerda Wegener, une artiste engagée et en avance sur son temps

Quand certains artistes ne rencontrent le succès seulement après leur mort, d’autres tombent littéralement dans l’oubli. C’est le cas pour l’artiste portraitiste Gerda Wegener. Jouissant d’une grande renommée de son vivant, elle connu suite à sa mort un profond oubli jusqu’à ce qu’un certain Tom Hooper tombe littéralement amoureux de son histoire et décide de lui rendre hommage dans son film plusieurs fois récompensé sorti en 2016, The Danish Girl. La même année, une rétrospective de son travail est organisée au Musée Arken à Copenhague. Qui était donc Gerda Wegener, cette artiste engagée et en avance sur son temps qui d’un coup d’un seul, se retrouva une nouvelle fois sur le devant de la scène ?

Photographie de Gerda et Einar Wegener

Photographie de Gerda et Einar Wegener

Descendante d’une famille française, Gerda Gottlieb est une peintre danoise née en 1886 et décédée en 1940. En 1902, elle accède à l’école des Beaux-Arts de Copenhague. Elle y rencontre celui qui deviendra son mari mais aussi sa muse principale, le peintre spécialisé en paysage, Einar Wegener. Ils se marient donc en 1904. Ces deux là entretiennent vraiment une très belle relation. Ils sont très proches, s’aiment passionnément et se soutiennent dans leur travail respectif. Il n’y a pas réellement de rivalité comme il peut souvent y avoir dans un couple d’artistes, seulement de l’admiration. Ensemble, ils entameront un gros voyage à travers l’Italie et l’Angleterre pour au final s’arrêter en France à Paris en 1912 et y élire domicile. La capitale française permet une liberté inégalée qui les change complètement du Danemark très renfermé et puritain de cette époque.

La ballerune Ulla Poulsen, Gerda Wegener

La ballerine Ulla Poulsen, Gerda Wegener

Gerda Wegener est une artiste touche à tout possédant plusieurs cordes à son arc. D’abord dessinatrice puis peintre, elle excelle aussi dans l’art déco, la mosaïque, les vitraux… C’est une réelle passionnée qui se fera très vite remarquée. Elle gagne notamment plusieurs prix et expose régulièrement ses œuvres. Gerda se fait principalement connaître pour ses portraits de femmes magnifiée, apprêtée, aux yeux de biches et aux lèvres rosées. Son gout pour la mode la fera même illustrée des magazines comme celui de La Vie Parisienne. Elle s’inspire énormément des femmes qui l’entoure pour son art notamment de la danseuse ballerine Ulla Poulsen mais aussi et surtout de son propre mari, sa muse favorite, Einar.

The Danish Girl, Tom Hooper, 2016

The Danish Girl, Tom Hooper, 2016

De manière assez étonnante pour cette époque marquée j’imagine par une masculinité plus que toxique, Einar Wegener était le premier à poser pour sa femme lorsque ses modèles ne pouvait pas être présent. Il n’y voyait aucun problème. Ce petit jeu, entre Gerda et son mari, sera aussi le moment du déclic pour Einar qui au bout du compte aura une sacrée révélation. Tom Hooper, dans son film The Danish Girl représente d’ailleurs si bien ce moment… Eddie Redmayne jouant le rôle du peintre de paysage y est d’ailleurs sublime de justesse ! En effet, un jour, pour finir un portrait, Gerda demanda à son mari d’enfiler les bas et les chaussures de son modèle manquant à l’appel et là, c’est la révélation. Einar Wegener deviendra petit à petit Lili Elbe, la première femme transgenre de l’histoire.

Portrait de Lili Elbe, Gerda Wegener

Portrait de Lili Elbe, Gerda Wegener

En effet, cette transition commence par un jeu dans le couple. Lili adore d’abord poser pour Gerda qui trouve en elle une superbe personnalité à exploiter dans son oeuvre. Puis petit à petit, Lili ose sortir dans les rues de Paris, au carnaval et même aux soirées mondaines se faisant passer pour la sœur d’Einar avec la complicité de sa femme bien sûr. Toujours, Gerda la soutiendra dans ses choix, son amour ne faiblira jamais. Souhaitant une transition officielle, le couple se rendit alors en Allemagne en 1930 afin que Lili puisse effectuer les différentes opérations de réatribution sexuelle. Elle obtient même ses papiers affirmant qu’elle était désormais officiellement Lili Elbe.

Portraits de Lili Elbe et Gerda Wegener, par Gerda Wegener

Forcément, avec tous ces changements et Lili étant devenue officiellement une femme, leur mariage fut donc annulé. J’imagine que ce fut une grande tristesse pour Gerda qui l’aima vraiment profondément. Elle aimait tellement Einar qu’elle continua d’aimer Lili tout autant. C’est même elle qui lui paya ses opérations et elle l’accompagna tout au long de ce processus. Suite à leur divorce, leur chemin se sépare quelque peu. Lili abandonne complètement la peinture, considérant que cela appartient à son ancienne vie, à Einar. Elle entame une relation avec un marchand d’art et rêve d’avoir des enfants. Elle entame donc deux ultimes opérations, une vaginoplastie ainsi qu’une greffe d’utérus. Ces opérations plus que nouvelles causeront malheureusement sa perte puisque Lili décédera suite à une grosse infection en 1931

Gerda Wegener

Photographie de Gerda Wegener

De son côté, après son divorce, Gerda se remarie avec un pilote de guerre italien et ira vivre au Maroc. Elle quitte donc Paris qu’elle adorait ! C’est comme si elle aussi, d’une certaine manière, disait au revoir à son ancienne vie, Paris étant synonyme de sa  trépidante vie passée avec Lili. Malheureusement, elle ne sera pas si heureuse en amour puisque son mari la ruinera littéralement. Elle divorcera donc et reviendra vivre à Copenhague en 1938, là où tout a commencé, comme si la boucle était enfin bouclée et peut être aussi, pour se rapprocher des souvenirs de son seul et véritable amour. Gerda décédera donc deux ans plus tard en 1940, seule et ruinée, après une ultime exposition et avant l’invasion allemande.

Portraits de Lili, Gerda Wegener

Gerda Wegener est une artiste à la vie si intéressante. Sa vie d’ailleurs aura fait son succès puisqu’elle s’en inspirait pour ses tableaux. Elle était une artiste avant-gardiste et évoquait dans ses toiles des sujets qui je l’imagine étaient impensables pour l’époque. Personne à part un petit cercle d’amis restreint savaient que cette Lili Elbe était en réalité Einar Wegener. Les œuvres de Gerda soulèvent donc la question de l’identité, du genre mais aussi de la féminité et de la beauté. Ses représentations de femme sont bien différentes de celles que l’on a pour habitude de voir à travers les yeux d’artistes masculins. Les femmes de Gerda sont maquillées, à la mode mais aussi très malicieuses. Elles provoquent le spectateur en lui tenant tête et en le regardant droit dans les yeux.

Le miroir, Gerda Wegener, 1931

Le miroir, Gerda Wegener, 1931

Son décor est aussi très travaillé ce pourquoi l’on considère son travail comme de l’art déco. Elle joue aussi avec le détail et le symbolisme. Gerda Wegener s’intéressait aussi énormément à la mode que ce soit la mode féminine ou masculine. Elle illustra donc comme je le disais énormément de magazines et fera même des vitrines de magasins. De manière aussi très engagée, elle publiera des dessins satiriques lors de la première guerre mondiale tournant en ridicule les allemands. Elle n’était donc pas du genre à garder ses opinions pour elle et j’imagine qu’à cette époque, cela devait être sacrément courageux et encore plus pour une femme et dans ce cas là, une femme artiste qui plus est. Elle osa même faire des œuvres érotiques encore une fois, jouant sur le genre, mettant en scènes des femmes/amantes reflétant sans doute sa propre vie à ce moment là.


Gerda Wegener est le genre d’artiste à être clairement un peu plus mise en avant. Son histoire hors du commun pour l’époque est tellement belle. C’est une belle leçon de tolérance et d’amour inconditionnel qu’elle nous offre. Je vous encourage vivement à regarder The Danish Girl de Tom Hooper. Eddie Redmayne en Einar/Lili y est si émouvant et Alicia Vikander en Gerda est toute aussi parfaite. Prévoyez les mouchoirs ! Pour info, vous pouvez aussi retrouver quelques œuvres de Gerda exposées au Musée du Louvre si vous souhaitez aller les voir ! 😉

Pour les plus pressés qui n’auraient pas le temps de tout lire, voici le lien d’une vidéo de deux minutes retraçant l’histoire de Gerda et Lili !

Abonnez-vous à ma toute petite chaîne afin de me soutenir, ça me ferait plaisir 😉

Que pensez-vous donc de ce duo ? Appréciez-vous l’esthétique des œuvres de Gerda ?

N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire, à liker l’article, à vous abonner au site et à me suivre sur Instagram pour ne rien rater de mes aventures !


Rejoignez-moi sur Instagram et Facebook et Youtube ❤

4 commentaires sur « Gerda Wegener, une artiste engagée et en avance sur son temps »

  1. Quelle histoire, quelle découverte !
    Je ne connaissais ni l’un, ni l’autre. Je ne peux pas dire que la peinture de Gerda me transporte, mais leur histoire à tous les deux est proprement extraordinaire. Je suis en particulier très étonné que Lili ait pu changer d’identité aussi aisément dans les années 30. Quant à Gerda, quelle tolérance, quelle ouverture d’esprit !
    Merci pour cette découverte.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui moi aussi cela m’a toujours étonné que Lili puisse faire son changement de sexe et même recevoir ses papiers officielle avec son nom et son genre changé c’est très étonnant ! En tout cas, je vous conseille vraiment de regarder The Danish Girl de Tom Hopper ! C’est vraiment un très beau film, très émouvant et l’esthétique du film, la photographie est juste sublime ! ☺️

      Heureuse de vous avoir fait découvrir Gerda et Lili ! ⭐️

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s