Jack Vettriano et ses tableaux sulfureux

J’ai toujours aimé parler ici de grands maîtres de l’Histoire des Arts, d’artistes tourmentés, controversés et sulfureux. Mais de temps en temps aussi, j’ai pu vous partager mes découvertes, de sacrées pépites et ça va être le cas aujourd’hui. Laissez-moi donc vous présenter Jack Vettriano, un peintre (presque) bien ancré dans notre temps !

Avant de continuer, n’hésitez pas à me suivre sur Instagram (UneBreveHistoiredArt), Youtube, Facebook, à vous abonner à mon site et à liker l’article à la fin de votre lecture s’il vous a intéressé.

Jack Vettriano
Jack Vettriano
Jack Vettriano
Jack Vettriano
Jack Vettriano

En découvrant les œuvres de Jack Vettriano, j’étais sûre qu’il était d’origine américaine et je le voyais vivre à New York. En réalité, le peintre est d’origine écossaise et son vrai nom est Jack Hoggan. Vettriano est le nom de jeune fille de sa mère d’origine italienne qu’il prendra comme nom d’artiste. 

Jack Hoggan nait donc en Écosse en 1951. La peinture n’est pas du tout une évidence pour lui puisqu’à 16 ans, il commence à travailler comme mineur et la peinture reste vraiment un loisir, quelque chose qu’il fait sur son temps libre. Il commence d’ailleurs en reproduisant des œuvres de grands maîtres de l’impressionnisme. Dans un sens, on peut le considérer comme un autodidacte puisqu’il ne bénéficiera d’aucune réelle formation. 

C’est des années plus tard en 1988, poussée par une amie qu’il décide d’exposer deux de ses œuvres à la Royale Academy d’Écosse sans réelles grandes attentes. Au final, il se fait énormément remarquer par les agences et autres galeries présentes prêtes à exposer son travail et donc à le vendre. C’est alors un franc succès pour lui. A partir de là tout s’enchaîne puisqu’il est amené à exposer son travail à travers le monde que ce soit à Londres, à New York ou même encore à Hong-Kong

Jack Vettriano est un artiste extrêmement prolifique. Il a peint de nombreuses œuvres. Ses tableaux se vendent d’ailleurs extrêmement cher et beaucoup de célébrités se comptent parmi ses clients. De plus, il gagne aussi énormément d’argent grâce à toutes les reproductions de ses œuvres. Mais du coup, qu’est-ce qui plait autant dans son travail ?Jack VettrianoJack VettrianoJack VettrianoJack VettrianoJack VettrianoJack VettrianoJack Vettriano

Tout d’abord, voyons un peu ses inspirations. Il y a quelque chose de très cinématographique dans ses œuvres. Jack Vettriano s’inspire d’ailleurs énormément du genre du « film noir » où l’on retrouve des thématiques comme la femme fatale, l’infidélité ou encore la manipulation. Quant au niveau stylistique, on retrouve ce jeu d’ombre et de lumière aussi très présent dans le genre cinématographique. Très souvent, dans les tableaux de Vettriano, on aperçoit un homme tapis dans l’ombre, de dos, le visage caché, complètement anonyme. Tout cela d’ailleurs suggère sans doute des relations plutôt sulfureuses, de secrets, des infidélités. 

On retrouve aussi très souvent les mêmes personnages et on a l’impression de suivre leurs aventures. Je suis sure que mises les unes à côté des autres, les toiles de Vettriano pourraient nous raconter une véritable histoire. 

Dans ses œuvres, on peut aussi penser à Edward Hopper à cause de la tension, du moment éphémère représenté, c’est comme si le temps s’était tout simplement arrêté. Et c’est peut-être un peu l’impression que l’on peut avoir parfois lorsque l’on se retrouve avec une personne et qu’on a l’impression que plus rien autour n’a d’importance. Le cadrage d’ailleurs est souvent très serré sur les protagonistes et suggère cette pensée. Plus rien d’autre n’existe.

Jack Vettriano
Jack Vettriano
Jack Vettriano
Jack Vettriano
Jack Vettriano
Jack Vettriano
Jack Vettriano
Jack Vettriano

Évidemment, un des thèmes majeurs des œuvres de Jack Vettriano c’est bien sur, l’érotisme. La plupart de ses toiles représentent des scènes de couples, d’amants ou d’amoureux. On ne sait pas vraiment qui sont ces personnages et cette question fait forcément marcher l’imaginaire. 

Beaucoup de caractéristiques se répètent aussi : femme brune, homme en costume, lingerie, porte-jarretelles et bas coutures, rouge à lèvre rouge… Tout cela participe grandement à sa propre esthétique et à son style. 

Et évidemment, ce style là ne plait pas à tout le monde. Jack Vettriano a été énormément critiqué considéré comme beaucoup trop vulgaire et pas assez imaginatif. Il est vrai que l’artiste reste dans ce qu’il sait faire et n’en sort pas mais en même temps, c’est ce qui plait. Ceux qui achètent ses œuvres ou ses reproductions adorent ce côté sulfureux, sexy et mystérieux à la fois. Et en même temps dans ses œuvres, il y a quelque chose qui nous rend un peu nostalgique. Ses personnages viennent d’un autre temps, d’une autre époque, sont suspendus dans le temps et forcément ça marche. En attendant, comme je le disais, Jack Vettriano peut compter sur le soutien de son public puisqu’il est littéralement un des meilleurs vendeurs d’art.

Que pensez-vous des œuvres de Jack Vettriano ?


N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire, à liker l’article, à vous abonner au site et à me suivre sur Instagram pour ne rien rater de mes aventures !


Rejoignez-moi sur Instagram, Youtube et Facebook ❤

3 commentaires sur « Jack Vettriano et ses tableaux sulfureux »

  1. Bonjour !

    Eh bien, voilà une belle découverte.
    Son côté Hopper, la nostalgie des années 50 /60, et son côté intime et sulfureux ne sont pas pour me déplaire. Les couleurs chaudes aussi.
    Je ne connaissais pas du tout.

    Merci 👋

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s