Simone Veil à l’honneur à la Cité de l’Économie

La Cité de l’Économie propose actuellement une exposition consacrée à une femme ayant fortement marqué l’histoire des français : Simone Veil. Rescapée d’Auschwitz, cette femme au destin incroyable arrivera à gravir les échelons dans la politique en devenant la première femme élue Présidente du Parlement européen en 1979. L’exposition « Simone Veil, un destin européen » revient donc à travers une exposition photo sur la vie de cette femme incroyable.

Avant de continuer, n’hésitez pas à me suivre sur Instagram (UneBreveHistoiredArt), YoutubeFacebook, à vous abonner à mon site et à liker l’article à la fin de votre lecture s’il vous a intéressé.

Jusqu’au mois d’octobre, la Cité de l’Économie propose en collaboration avec Paris Match une exposition retraçant le destin incroyable de Simone Veil. Sa vie a été énormément documentée. Comme beaucoup de personnalités de son époque, sans doute de manière à se sentir proche des gens, la femme politique pose régulièrement de manière très naturelle devant l’objectif. Elle avait d’ailleurs quelques photographes proches, attitrés, qui l’accompagnaient partout et cela pendant prêt de 60 ans. C’est donc grâce à ces collaborations qu’aujourd’hui nous pouvons admirer ces photos. Celles-ci sont accompagnées de capsules audio où nous pouvons entendre Simone Veil elle-même nous raconter son histoire.

Simone Veil, sa mère et sa sœur

Simone Veil naît le 13 juillet 1927 à Nice dans une famille juive laïque. Son enfance est très heureuse mais prend une tournure plus que tragique lorsqu’elle se retrouve déportée à l’âge de 16 ans pendant la Shoah avec sa famille. Cette déportation fut fatale pour son père, son frère et sa mère. Seules Simone et ses deux sœurs en sortiront vivantes. Cet épisode l’a marquera à jamais. Elle passera sa vie à communiquer et éduquer sur ce sujet, à entretenir la mémoire des personnes disparues. Elle sera d’ailleurs la première présidente de la Fondation pour mémoire de la Shoah. Très favorable à l’Union Européenne dans laquelle elle voyait une garantie de paix, elle militait aussi activement pour que la paix avec l’Allemagne revienne.

Simone Veil
Simone Veil

En 2004, et cela après déjà plusieurs demandes, Simone Veil accepte enfin de revenir à Auschwitz sous l’œil des caméras mais à une seule condition : que ses enfants et petits-enfants soient avec elle, l’accompagnent. Ces photos sont juste incroyables. Il y a une telle tension. Quelque chose de triste mais en même temps de très fort. Simone Veil n’a jamais oublié cet endroit. Elle se fait d’ailleurs photographier là où elle dormait lorsqu’elle était encore au camp. La voir entourer de sa famille est aussi très fort. Ce jour là, elle ne versa aucune larme car comme elle le disait « c’était au delà des larmes ».

Simone VeilSimone Veil

En plus d’être très active à la conservation de la mémoire des juifs d’Europe, Simone Veil est aussi en tête de ligne en ce qui concerne la politique et les lois concernant les femmes bien sûr. Nous sommes dans les années 70, à cette époque encore la voix des femmes n’étaient pas vraiment écoutée. Simone Veil ne lâchait rien, après des études de droit et de science politique, elle se hisse dans la magistrature et devient même ministre d’état. C’était inédit à cette époque qu’une femme se hisse aussi haut ! Forcément, elle était souvent moquée, pas prise au sérieux. Et lorsqu’en tant que ministre de la santé elle tente de faire adopter la loi contre la dépénalisation de l’IVG, la « loi Veil », elle doit jouer des poings.

Simone Veil
Simone Veil

A cette époque, cette loi concernant l’interruption volontaire de grossesse divise grandement. Bon, déjà, il n’y a aucun doit à l’avortement. C’est un acte clandestin qui peut être puni par la loi et passible de prison. Sans parler aussi de tous les risques majeurs que cela engendre. Des avortements illégaux sont réalisés et jouent grandement avec la vie des femmes. Certaines en meurent.

En 1974, Simone Veil prononce donc devant une assemblée remplie d’homme le discours le plus marquant de sa vie. Dans l’assemblée on crie au scandale, on s’offusque, on l’insulte. Certains osent même comparer l’avortement à un « four crématoire »… Avaient-ils oublié devant qui ils osaient dire cela ? Sur certaines photos, on peut voir Simone Veil épuisée par tout cela. Elle pourra compter sur le soutien de Jacques Chirac qui assurera ses arrières et la soutiendra. Au final, elle aura gain de cause et la loi contre la dépénalisation de l’IVG sera enfin accordée.

Simone Veil

Simone Veil est donc une figure majeure du féminisme mais aussi de l’émancipation de la femme. Pour elle l’indépendance passait forcément par le travail. Tout au long de sa vie, elle aura défendu les principes d’égalité homme-femme. En plus d’être une ministre, une femme politique, c’était aussi une mère et une grand-mère. Elle était complètement gaga de ses petits-enfants et n’hésitait pas à les ramener avec elle au travail. Sur les photos, on peut d’ailleurs la voir à son bureau avec sa petite fille au sol en train de dessiner. C’est quand même hyper symbolique je trouve de ramener sa petite-fille au ministère, un endroit tout de même dominé par des hommes.

Simone Veil

Simone Veil est aussi une figure majeure en ce qui concerne l’Europe. En 1979, elle élue présidente du Parlement européen. Elle restera après son mandat très active dans la politique européenne car comme je le disais, pour elle, l’Union Européenne garantissait la paix. Bien plus tard, elle sortira de la vie publique pour terminer ses beaux jours et quelle longue vie. Elle décèdera en 2017 et entrera au Panthéon avec son mari Antoine Veil en 2018.

Je vous encourage vivement à aller faire un tour à la Cité de l’Économie. En plus d’être un lieu digne de Poudlard en plein Paris, vous pourrez donc y découvrir cette exposition photo dédiée à Simone Veil. Évidemment, nous passons sur les grands moments de son existence, il serait bien trop long de revenir sur toute une vie mais vraiment, elle mérite le détour !


N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire, à liker l’article, à vous abonner au site et à me suivre sur Instagram pour ne rien rater de mes aventures !


Rejoignez-moi sur InstagramYoutube et Facebook

Un commentaire sur « Simone Veil à l’honneur à la Cité de l’Économie »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s