Allen Jones et ses sculptures controversées

Aujourd’hui nous allons tirer le portrait d’un artiste qui aura marqué son époque et l’histoire de l’art en général. Artiste peintre et sculpteur controversé, son univers si reconnaissable et fortement inspiré des revues fétichistes des années 50 et des pin-up américaines inspirera de nombreux artistes par la suite. Il est temps à présent de découvrir ce cher Allen Jones !

Avant de continuer, n’hésitez pas à me suivre sur Instagram (UneBreveHistoiredArt), à vous abonner à mon site et à liker l’article à la fin de votre lecture s’il vous a intéressé.

(Les photos qui vont suivre ne sont pas les miennes sauf celle des sculptures du duo Whitaker Malem actuellement exposées au Palais de la Porte Dorée pour l’exposition dédiée à Christian Louboutin.)

Allen Jones portrait

Allen Jones nait le 1er Septembre 1937 à Southampton en Grande Bretagne. On ne sait pas grand chose sur sa vie et son enfance. On sait tout de même qu’il s’est très vite tourné vers les arts en commençant par la peinture. Il a toujours voulu être artiste. Il se rattache au mouvement Pop Art qui émerge dès les années 50 en Angleterre. C’est un courant artistique qui s’inspire de la société de consommation et de la culture. C’est un art très coloré et c’est une caractéristique que l’on va énormément retrouvé chez l’artiste. On peut aussi le rattacher au mouvement moderne voire même conceptuel.

L’artiste Pop Art commence donc par la peinture. Il fait partie de ces artistes d’après guerre qui croquent la vie à pleine dent. Lors d’un voyage en Amérique vers 1950, il découvre les magazines de charmes, les magazines fétichistes et les pin up américaines. Il en est incroyablement attiré ! Tout cet univers le fascine et forcément, tout cela rejaillira dans son art. On retrouve donc énormément des paires de jambes dans ses œuvres ainsi que des talons hauts vertigineux. Ces représentations dévoilent le fétichisme de l’artiste. Les femmes qu’il représente sont ses propres fantasmes. Elles représentent son idéal féminin. Jones crée une hyper féminité et il arrive très souvent qu’il ne peigne par exemple que des parties du corps et non le corps en entier. Il y a donc un certain mystère dans ses peintures car on ne sait pas qui sont ces femmes, elles pourraient être n’importe qui.

Afin de parfaire son art, il ira étudier pendant 4 ans au Hornsey College of Art puis, en 1959, il rentre au Royal College Of Art de Londres. Il sera renvoyé un an après sans doute à cause de ses peintures jugées trop sulfureuses. L’académie souhaitait montrer l’exemple et faire en sorte que ses camarades de classe filent droit. Il faut dire qu’un vent de liberté commençait sérieusement à souffler !

Concernant son attrait pour le fétichisme, il dira que l’aspect transgressif l’attire énormément. Dans les magazines fétichistes qu’il ouvre bien plus tôt, il découvre un esthétisme jamais vu nul part. Les femmes représentées paraissent à la fois puissantes et dangereuses avec leurs talons hauts aiguisés et leurs gants en latex noir. Ces images deviennent de réelles obsessions pour lui et forcément comme je le disais, cet esthétisme va se retrouver dans ses œuvres. Ce qui était donc caché, considéré comme intime voire parfois même comme une déviance ou une perversion sexuelle pour certains va être au final exposé à la vue de tous à travers ses peintures et sculptures. 

Allen Jones joue aussi énormément sur l’opposition entre le féminin et le masculin. En les opposant, il crée un conflit, comme une guerre de pouvoir. En réalité, ce n’est juste qu’un jeu entre ses personnages et après tout, c’est aussi ça la séduction, non ? 

Ses peintures pourtant assez softs feront scandales ! N’oublions pas que nous sommes dans les années 50/60. La sexualité et surtout, le corps des femmes, étaient vraiment très tabou. Allen Jones livrera alors sa vision érotisée des femmes et forcément, ça ne plaira pas toujours. 

En 1964, il part vivre à New York pour développer son style. Il continue à peindre et commence petit à petit à se mettre à la sculpture. La révolution sexuelle arrivant à grand pas, on peut dire que ce cher Allen Jones s’est sacrément lâché ! Il commence à créer des sculptures de femmes à taille humaine. Elles sont souvent dans des positions étranges et en petite tenue. Il les peint, leur met des perruques, les maquille, leur met des chaussures, des corsets… Forcément, vu comme cela, ça fait énormément penser au « Love Doll », c’est très connoté.

Allen Jones
Allen Jones 3

C’est en 1970, lors d’une exposition, que l’artiste fait scandale avec ses œuvres intitulées tout simplement « Table« , « Chaise » et « Porte Manteau« … Ces œuvres controversées sont aussi celles qui feront de lui un artiste reconnu ! La critique disait déjà qu’il chosifiait les femmes mais alors là… 

J’aime énormément l’univers d’Allen Jones mais j’avoue que j’ai un peu de mal avec ces femmes grandeurs natures et particulièrement avec ces trois là même si mon avis n’est pas du tout arrêté ! Vous allez comprendre… 

Au premier coup d’œil, en effet, on se dit que ses sculptures représentent clairement des femmes-objets. Elles sont aussi hyper sexualisées et clairement réalisées dans le but de satisfaire le regard des hommes. Elles sont en position de soumission. Mais d’un autre côté, je me demande si l’artiste, après avoir entendu pendant des années qu’il objectivait les femmes alors qu’en réalité, je pense seulement qu’il leur rendait hommage en les sublimant, n’avait pas prit le contre pied et avait pour le coup, réellement créer des femmes objets. Ces sculptures seraient donc inspirées des critiques à son encontre. Je me dis que c’est clairement possible ! L’artiste souhaitait peut-être aussi faire une critique de la société et pointé du doigt son hypocrisie face à la nudité et à la sexualité. Etrangement pour sa « Table« , un miroir a été posé au sol. La sculpture regarde alors, éternellement, son propre reflet… Ne serait-ce pas une manière assez subtile de faire comprendre à ses détracteurs de se regarder eux-mêmes avant de le juger ? Dans tous les cas, ce qui est sûr, c’est que ces trois œuvres poussent à la réflexion et ouvrent le débat et c’est aussi à ça que l’art sert.

Allen Jones

Comme vous pouvez l’imaginer, Allen Jones ne laisse pas de marbre ! Vivement critiqué comme je le disais, ses expositions étaient mouvementées ! Entre quelques œuvres attaquées à l’acide et protestations féministes… Je trouve tout cela un peu extrême dans le sens où ce sont juste des représentations et la majorité de ses œuvres sont très softs. Connotées, suggérées, bien sûr, c’est ça l’érotisme. C’est suggérer sans forcément montrer quelque chose de « cru ». Ces sculptures sont tout de même assez agréables à regarder et je les trouve personnellement très esthétique. En plus d’être un peintre et sculpteur de talent, Allen Jones était aussi un incroyable coloriste !

Les seules œuvres qui sortent vraiment du lot sont aussi celles que j’apprécie le moins, il s’agit de ses sculptures-mobiliers mais encore une fois, je pense vraiment qu’elles ont été faites pour provoquer ses détracteurs. 

Quant à ces sculptures réalisées bien plus tard, elles me fascinent énormément ! Je les trouve juste sublimes surtout dans cette mise en scène où les sculptures se superposent aux tableaux. C’est comme ci Allen Jones s’était assagit d’un coup alors qu’en réalité, il a toujours réalisé ce genre d’œuvres. Son style a juste évolué. Je pense que ce qui choque réellement la critique, c’est de voir qu’encore une fois, un homme sculpte un corps de femme nue. Si l’artiste s’était intéressé au corps des hommes, ça aurait beaucoup moins choqué comme d’habitude. 

Je me répète mais je trouve personnellement les sculptures de Jones très belle, très esthétique. Elles me font parfois penser aux danseuses de part leur posture. Il parait qu’il aurait été énormément inspiré par les danseuses de Degas. Allen Jones crée son idéal féminin. Il rend hommage à la beauté des femmes, à la féminité. Pourquoi lui en vouloir ? Encore une fois, il n’y a rien de honteux en ce qui concerne le corps des femmes. 

Ces sculptures de verre sont recouvertes là aussi de peinture. Elles doivent être vraiment impressionnantes à voir en vrai. 

Kate Moss pour Allen Jones

Ayant un art très figuratif, Allen Jones n’a pourtant jamais travaillé avec des modèles. La seule avec qui il a accepté de travailler, c’est Kate Moss. Pour lui, Kate Moss est une beauté universelle. Elle représente sans doute son idéal. C’est donc en 2013 qu’il collabore avec elle à travers une série de photographie qui se terminera par la création d’une sculpture. 

Whitaker Malem
Allen Jones, Kylie Jenner
Merci Allen par Christian Louboutin

L’esthétisme d’Allen Jones inspirera de nombreux artistes ! Que ce soit dans la mode ou dans l’art.

Je ne vous présente plus cette fameuse semelle rouge ! Ce modèle intitulé « Merci Allen » signé Christian Louboutin fait clairement référence à l’artiste Pop Art. C’est un hommage rendu à l’artiste et à son univers. Allen Jones est très connu dans le monde « fétiche », il est une référence. Dans son exposition actuellement au Palais de La Porte Dorée, Louboutin collabore avec le duo d’artiste Whitaker Malem pour réaliser des sculptures, elles aussi, inspirées fortement de Jones. 

Les photographes aussi s’en inspirent comme pour cette photo de Kylie Jenner prise par Steven Klein pour un grand magazine.

Salvador Dali

Et quant aux inspirations d’Allen Jones ? Nous avons déjà évoqué les magazines fétiches et les pin-up mais que pensez-vous de cette photographie de l’artiste surréaliste Salvador Dali ? Il y a quand même quelque chose non ? 😉


Allen Jones est donc un artiste phare du mouvement Pop Art ! Son travail du corps et son esthétisme puisé dans l’univers fétichiste aura certes énormément fait scandale mais aura aussi passionné et fasciné de nombreux spectateurs et artistes. Encore aujourd’hui, je connais pas mal de personnes, des jeunes artistes, fascinés et inspirés par son univers. Me concernant, c’est vraiment un artiste que je porte dans mon cœur, je me reconnais dans son univers.

Connaissiez-vous Allen Jones ? Que pensez-vous de son style ?


N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire, à liker l’article, à vous abonner au site et à me suivre sur Instagram pour ne rien rater de mes aventures !


Rejoignez-moi sur Instagram et Facebook et Youtube

7 commentaires sur « Allen Jones et ses sculptures controversées »

  1. Je ne suis pas fan du tout non plus des « femmes-objets » en position de soumission et des sculptures-mobiliers. Par contre j’adore le reste ! ^^
    Toutes ces belles jambes nues, en bottes, en bas ou en collants, c’est vraiment très joli et très hypnotisant aussi. 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Il y’ a quand même deux poids deux mesure dans une periode ou même dans les images de coulisse du Drag Rca de Ru Paul les garçon torse nu et poilu peuvent montrer leur tetons mais ils suffit qu’ils portent, toujours pas maquillé et coiffé, deux obus en plastique, ça se voit que c’est du farce et attrape et la sur un garçon poilu pas encore maquillé il faut mettre du flou sur les tétons femme plastique (quel mal y a t il dans les tetons feminins? meême figuré alors qu on l as quasiment tous eu dans la bouche au même moment n’importe quel gamin de 8 ans peut facilement voir des site de porno des triples penetrations »hate fuck » sur x video mais quel époque hypocrite, les femenistes ne ont rien de mieux a faire que de lancer de l acide sur les oeuvres d’Allen jones. Allez plutôt lire king kong theories de Déspentes etvous serez bien plus utiles en aidant les prostuitués si mal traitées et abusées dans des situations indignes de la France

    J'aime

    1. Je suis tellement d’accord avec vous ♥️ de là à dégrader des œuvres c’est quand même extrême ! On peut ne pas aimer bien sûr, chacun ses goûts mais comme vous le dites si bien, qui a t il de si mal avec les tétons des femmes ? Et même le corps des femmes en général !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s