Visite du Musée Jacquemart André

 

Après plusieurs semaines (mois) à me dire qu’il fallait absolument que j’aille visiter le musée Jacquemart André, j’y suis enfin allée ! AMEN ! J’ai profité d’un temps pluvieux pour m’y aventurer ! Encore une fois, je l’ai découvert grâce à Instagram ! 😉 J’adore découvrir ce genre de pépite où se mêlent œuvres d’art et mobiliers anciens. Ces lieux racontent une histoire qui perdure à travers le temps.

Tout comme le musée Nissim de Camondo ou encore le musée Cognac-Jay, ce musée était à la base un hôtel particulier. Edouard André, un homme appartenant à la haute bourgeoisie (of course !) décide de construire son hôtel sur le célèbre boulevard Haussmann à Paris en 1868 ! Encore une fois, l’architecture du bâtiment s’inspire de l’art classique… Symétrie, belles lignes, colonnes corinthiennes, rien de plus canon quoi ! Il rencontre une artiste portraitiste assez reconnue : Nélie Jacquemart. Celle ci expose d’ailleurs ses œuvres au Salon. Le Salon, c’est genre… La Fashion Week du tableau ! Tout ça pour dire qu’elle est assez connue ! Edouard André lui demande de peindre son portrait. Cette petite collaboration se transformera en histoire d’amour et aboutira sur un mariage en 1881. En même temps une artiste et un passionné d’art, ils étaient fait pour être ensemble ! ‹3 Nélie aide son mari dans ses projets et le soutient. Elle participe à la mise en place des collections comme une scénographe le ferait aujourd’hui. e couple souhaite accumuler un maximum d’œuvres d’art, objets ou encore mobiliers d’époque pour les exposer dans leur hôtel. Avec l’argent qu’a hérité Edouard de ses parents, il peut aisément se permettre de se payer toutes les œuvres dont il rêve sans jamais compter !

 

La beauté de ce lieu est saluée par tous ! Tout le beau monde de Paris s’y rend. Que ce soit aux réceptions ou aux bals organisés par les époux Jacquemart André. Ils réinventent sans cesse l’espace de leur hôtel. Ils apportent de nouvelles choses à chaque voyages. Pas seulement des tableaux ou des sculptures, mais aussi des fresques, des tapisseries italiennes, des boiseries… Ils ne s’arrêtent jamais ! C’est une vraie passion pour eux. S’ensuit alors des années de bonheur pour ce couple qui n’aura par ailleurs jamais d’enfants. Tout leur temps est consacré à leur passion et aux voyages.

Lorsque André décède à 60 ans, il lègue tout à sa chère et tendre. Dévastée par la perte de son époux, Nélie Jacquemart doit aussi subir l’avarice des cousins d’Edouard qui veulent absolument récupérer la fortune du défunt. Heureusement, Nélie obtiendra gain de cause.

Seule, elle continue à voyager à travers le monde entier. Elle part jusqu’au Japon mais aussi en Inde pour enrichir encore plus sa collection. A sa mort, elle lègue l’hôtel particulier à l’Institut de France en précisant TOUT dans un testament. Quand je dis « TOUT », j’entends par là qu’elle va jusqu’à préciser comment les œuvres doivent être placées et les modalités de visite ! En même temps, cet hôtel est le travail de tout une vie ! Nélie souhaite que leur collection servent à enseigner… Je trouve ça tellement cool qu’aujourd’hui on puisse encore s’y rendre et voir des choses qu’il y avait déjà à l’époque au XIX ème siècle ! C’est dingue quand on y pense… L’hôtel devient alors officiellement le Musée Jacquemart André en 1913.

 

Ce musée est vraiment très très beau ! C’était le moment idéal pour y aller puisque le temps créait un magnifique clair-obscure dans les salles ! Il y a énormément de choses à voir. Plusieurs salons où le couple Jacquemart André recevait leurs invités. Il y a aussi des salons privés comme par exemple le cabinet de travail et des anti-chambres. Ça me faisait un peu penser à Versailles et aux salles de jeux que l’on peut y trouver.

Il y a aussi un petit musée italien où l’on peut trouver énormément de sculptures, tableaux et boiseries tout droit arrivés d’Italie ! Ils étaient passionnés par l’art Renaissant et l’Italie est le berceau de ce courant artistique.

Les chambres de Nélie et Edouard sont aussi à l’identique ! Oui, ils faisaient chambre à part… HAHA Ca m’a un peu étonné puisque qu’on se trouve quand même presque en 1900 ! Après, ça se passait peut être comme ça dans la haute bourgeoisie ! En tout cas, ce que l’on peut trouver comme mobilier dans les chambres est vraiment canon ! Ça me fait tellement rêver ce genre décor ! J’adore ! Les petites lampes, les paravents, les imprimés, le lit à baldaquins, les fauteuils Louis Philippe… ❤ Autant dire que j’ai pris un sacré plaisir à y errer !

N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire, à liker l’article et à vous abonner au site ainsi qu’à me suivre sur Instagram pour ne rien rater de mes aventures ! 😉

5 commentaires sur « Visite du Musée Jacquemart André »

  1. Tes photos sont ultra canon et rendent bien justice à ce lieu d’exception, à l’instar de ce très beau musée de Camondo que tu m’as justement fait découvrir ! Je pense que je retournerai avec grand plaisir admirer le mobilier (les fauteuils omagadddd) de ce superbe musée!!!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s