Leonard de Vinci : 500 ans après

Cette année, nous célébrerons les 500 ans de la mort de celui qui semble être l’un des plus grands artistes de tous les temps : Leonard de Vinci. Lorsque l’on parle de Renaissance, on ne peut que penser à lui. A la fois artiste mais aussi homme de science, ce maître italien n’a pas fini de faire parler de lui. Entre chef-d’œuvres et mystères, que reste-t-il encore à découvrir ?

la-cene

La Cène

Leonard de Vinci naît comme son nom l’indique à Vinci en Italie en 1452 et meurt il y a tout juste 500 ans en 1519. Son enfance est déjà assez hors du commun pour son époque puisqu’il est le fruit d’une liaison hors mariage et pourtant, tout à l’air de bien se passer pour lui. Sa mère est paysanne et son père notaire. Celui-ci le considère tout de même comme son fils légitime (sans jamais officiellement le légitimer pour autant) et s’occupe de lui. Il vit entouré de plusieurs frères et sœurs, un oncle et un grand-père qui lui apprendront à bien observer la nature. Il commencera d’ailleurs très tôt à dessiner. C’est sa grand-mère, artiste céramiste, qui lui donnera le gout pour les arts.

Annunciation_(Leonardo).jpg

L’Annonciation

De Vinci commence à étudier à l’atelier de Verrochio, un artiste très renommé à cette époque. Celui-ci lui apprend de nombreuses techniques artistiques : la dorure, le travail du bronze, la peinture, la sculpture, la menuiserie, la gravure… Une formation quasi-complète qui l’amène à créer de sacrés chef-d’œuvres en tout début de carrière comme par exemple l’Annonciation. L’artiste excelle dans des techniques tels que le sfumato (impression de brouillard). Leonard de Vinci devient tellement talentueux qu’il en vient à dépasser son propre maître. Il continue tout de même d’assister Verrochio jusqu’à ses  26 ans où il prend son envole.

Il est vite repéré et embauché par des gens très haut placés comme le Duc de Milan Ludovic Sforza ou encore notre roi de France François Ier pour qui il aurait été architecte (entre autre). François Ier était fasciné par cet homme qu’il considérait presque comme son père. La légende dit même que l’artiste serait mort dans les bras du roi… C’est pour dire ! Il inspirait d’ailleurs de nombreuses fêtes à la cour, même la mode s’en inspirait ! (J’ai d’ailleurs du mal à imaginer de quelle manière 😛 )

fd41fae193b4b7e036c5d54aa733e1b5

L’homme de Vitruve

Vinci ne s’est pas arrêté à l’art, il était aussi un homme de science reconnu. Il s’est posé énormément de question sur le corps humain notamment. Il est même allé jusqu’à disséquer les corps de criminels morts… Ambiance ! Il s’intéressait particulièrement aux muscles et au fonctionnement du corps dans sa globalité, la manière dont il pouvait bouger etc. Il a dessiné énormément de planche sur l’anatomie : des muscles, tendons, organes vitaux, organes sexuels, squelettes… Le corps humain n’avait sans doute aucun secret pour lui !

Ses inventions aussi ont faites parler ! Leonard de Vinci, génie de son temps, aurait été précurseur et aurait inventé des choses assez folles pour son temps… Dans ses carnets de dessins, on retrouve par exemple des hélices d’hélicoptère, des sous-marins, des voitures ou encore des calculatrices… Assez dingue !

De plus, Léonard de Vinci connait une grande passion pour l’astronomie ! Un vrai génie qui s’intéresse à tout ce qui l’entoure et qui en fait donc un artiste complet.

402px-mona_lisa,_by_leonardo_da_vinci,_from_c2rmf_retouched

La Joconde

Outre ses exploits scientifiques et en ingénierie, ce que l’on retient principalement de cet homme, nous contemporains, c’est bien évidemment son art ! Les gens viennent du monde entier pour venir admirer ce portrait de femme tantôt appeler La Joconde tantôt appeler Mona Lisa. Exposée au Musée du Louvre à Paris, ce petit tableau de 77 centimètre de hauteur et de 53 centimètre de largeur, placé au centre d’une salle dédiée à l’art de la renaissance italienne éclipse totalement toutes les autres peintures. Les visiteurs sont attirés immédiatement par ce petit format à tel point qu’il en est parfois difficile de s’en approcher. Qu’est ce qui explique donc cela ?

Leonard de Vinci est un homme de mystère, ses œuvres en elles-mêmes regorgent de questions sans réponses. Les personnages peints semblent souvent jouer avec le spectateur comme c’est le cas par exemple pour la Joconde. Evidemment, la qualité de la technique est sans doute la raison première pour laquelle cette toile est si connue. Les jeux d’ombre et ce fameux « sfumato » y sont si bien travaillés ! Les ombres d’ailleurs mises aux coins de la bouche de cette jeune femme accentuent son léger rictus. Notre œil y est immédiatement attiré. Tout comme ses yeux qui semblent un peu rieurs voire moqueurs. Qui est-elle ? Une amante ou même un amant ? Une femme de la cour ? Certains prétendent même qu’elle serait une prostituée. D’autres pensent qu’il s’agit juste d’une femme enceinte, ses bras croisés et ses mains posées au niveau de son ventre… En tout cas, les spécialistes semblent s’être accordés et l’avoir identifié. La Joconde serait en fait Lisa Gherardini, une femme de classe moyenne… Rien n’est sûr !

Le paysage derrière aussi a été sujet à de nombreuses questions… Est-ce un faux décor ? Un vrai paysage ? Quelque chose de rajouté par l’artiste ? Sorti tout droit de son imaginaire ? Quand on sait que Leonard de Vinci a passé toute son enfance à étudier la nature…

463px-leonardo_da_vinci_-_saint_john_the_baptist_c2rmf_retouched

Saint Jean-Baptiste

Ce jeu d’ombre vu dans le tableau de La Joconde se retrouve aussi dans Saint Jean-Baptiste. Réalisé quasiment dix ans après on retrouve quelque similitudes. Personnellement, je ne peux pas m’empêcher de retrouver une expression assez semblable même si le sourire de Jean-Baptiste est beaucoup plus franc que celui de Mona Lisa. Il y a tout de même quelque chose de très répétitif, que ce soit dans le regard en coin et dans l’expression du visage.

Leonard de Vinci propose à l’un de ses élèves de poser pour lui pour Saint Jean-Baptiste, il s’agit de Salai avec qui il est très souvent en conflit. Ce jeune élève semble avoir tous les défauts du monde au point que le maître de la renaissance le surnomme « le petit diable ». Ça explique peut-être l’air hyper moqueur sur la toile. L’élève nargue peut-être tout simplement son maître.

dame-avec-lhermine

La Dame à l’hermine

Leonard de Vinci était donc un très talentueux portraitiste. La Dame à l’hermine comme La Joconde fait partie des quatre tableaux de femmes les plus connus de son Oeuvre. Le tableau représente la maîtresse de Ludovic Sforza. Encore une fois, on assiste à une innovation tout d’abord dans la pose du modèle mais aussi à nouveau dans la lumière utilisée et cette ombre complètement noire au second blanc. La jeune femme illumine, on a l’impression que la lumière émane d’elle. De plus, elle semble en mouvement, elle caresse l’hermine qui est dans ses bras. Cet animal est un symbole de pureté et fait référence à la vertu de la jeune femme. Son visage est tourné comme si elle regardait quelque chose ou que quelqu’un lui parlait…

Dans ces trois œuvres présentées, nous avons des scènes réalisées par un grand maître qui peuvent paraître assez étranges quand on y regarde de plus prêt. C’est comme s’il nous manquait des informations sur ce qu’il se joue devant nous. On ne sait pas tout, c’est comme si Leonard de Vinci voulait jouer avec nous et attiser notre curiosité. Quand on est curieux, c’est que l’on s’intéresse. Cela a sûrement du jouer à l’engouement que ses œuvres ont pu susciter. Elles sont si mystérieuses.


Leonard de Vinci n’a donc pas encore fini de faire parler de lui. Bien après sa mort, 500 ans après pour être exacte, ses toiles ne cessent d’émerveiller les spectateurs et de passionner les chercheurs. Ce génie aura exceller dans tous les domaines aussi bien entant qu’artiste qu’entant qu’homme de science. L’anatomie et l’astronomie n’avaient aucun secrets pour lui. Et puis, du côté de ses inventions, comment au tout début du XVI° siècle pouvait-il imaginer des machines qui viennent quasiment tout juste d’être inventées ? On saura peut-être tout cela un jour ! 😉

Que pensez-vous de Leonard de Vinci ? Avez-vous des théories sur ses si célèbres œuvres ?

N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire, à liker l’article et à vous abonner au site ainsi qu’à me suivre sur Instagram pour ne rien rater de mes aventures ! 😉

6 commentaires sur « Leonard de Vinci : 500 ans après »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s