« Thierry Mugler, Couturissime » au musée des Arts Décoratifs

Jusqu’au 24 avril 2022, le musée des Arts Décoratifs propose une exposition de grande envergure dédiée à un maitre de la haute couture, le seul et unique Thierry Mugler. Intitulée « Thierry Mugler, Couturissime« , l’exposition revient sur la carrière de ce styliste audacieux à travers de nombreuses silhouettes, accessoires, photographies et vidéos datant de 1973 à 2014.

Avant de continuer, n’hésitez pas à me suivre sur Instagram (UneBreveHistoiredArt), sur Facebook,à vous abonner à mon site et à liker l’article à la fin de votre lecture s’il vous a intéressé.

Thierry Mugler, aujourd’hui aussi appelé Manfred, nait le 21 décembre 1948 à Strasbourg. Enfant, il s’ennuie énormément dans cette ville et préfère s’inventer des histoires, se créer son propre monde dans lequel il adore s’enfermer. Cette petite habitude en disait déjà long sur sa créativité !

A 9 ans, il commence par prendre des cours de danse classique et on imagine qu’à cette époque, pour un garçon, prendre des cours de danse ne devait pas forcément être très bien vu… Mais Mugler persévère et entre même à l’âge de 14 ans au ballet de l’Opéra du Rhin. Là-bas, il y découvre le théâtre et c’est une révélation pour lui. Il y découvre la mise en scène, les costumes et les jeux de lumière. Tout ce qu’il va étudier là-bas lui serviront des années plus tard ! Il prendra ensuite des cours d’architecte d’intérieur aux Arts Décoratifs de Strasbourg. Il y étudiera les perspectives, les profondeurs, les points de vue, en somme, la communication visuelle et le marketing ! 

A tout juste 21 ans, il part vivre à Paris où il découvre la vie parisienne, ses fêtes et le Palace ! Il sort très vite du lot grâce à son style si reconnaissable. Il porte d’ailleurs ses propres créations ! Il décide donc un an plus tard d’ouvrir sa toute première boutique ! Tout s’enchaine alors ! Il fait partie de cette génération de jeunes créateurs qui compte parmi elle Chantal Thomass, Kenzo ou encore Azzedine Alaïa. Thierry Mugler devient littéralement une référence dans le monde de la mode et ne cesse de la réinventer grâce à son audace ! Les plus grands Top Models de cette époque défilent pour lui. Il est d’ailleurs le premier styliste à élaborer des défilés spectacles où il se charge lui-même de la mise en scène, des jeux de lumière, de la bande son… Son style hyper féminin, à la fois chic et choc, très structuré, souvent sculpturale est très reconnaissable et va complètement à l’encontre du mouvement hippie et très fleurie que l’on pouvait retrouver notamment à la fin des années 70 et pendant les années 80. Il utilise aussi des matières assez novatrices comme le latex ou le vinyle et délaisse les fourrures pour le synthétique ce qui est assez avant-gardiste.

Artiste multi-facette, il est à la fois danseur, styliste, designer, photographe, metteur en scène. Il délaisse d’ailleurs le prêt-à-porter en 2002 pour se consacrer à son premier amour, le spectacle. 

Maintenant que nous sommes brièvement revenus sur la vie de Thierry Mugler, qu’en est-il de l’exposition « Thierry Mugler, Couturissime » du musée des Arts Décoratifs

L’exposition fait littéralement honneur au styliste. La scénographie est assez folle, on entre littéralement dans le monde spectaculaire de Mugler, de ses Glamazones et tout ce qui le fascine ! Lui qui a passé sa vie à s’imaginer son propre monde, c’est un peu comme s’il nous invitait à y pénétrer, nous sommes ses invités. 

L’exposition est thématisée et revient sur toutes les grandes inspirations de l’artiste. On commence donc par le bestiaire ! Mugler est fasciné par les insectes et s’en inspire pour créer des silhouettes incroyables ! Certaines ont des allures de superhéroïnes, d’autres de femmes fatales. Des projections sont faites sur les murs pour nous donner l’impression d’être littéralement happés dans cet univers. De la musique, des bruits d’insectes… C’est une immersion totale ! 

« J’ai toujours essayé, dans mon travail, de rendre les gens plus forts qu’ils le sont vraiment. »

Cette phrase dite par Thierry Mugler lui même me fait énormément penser à ce que disait un historien à propos de la célèbre Reine d’Egypte, Cléopâtre. D’après ce dernier, elle utilisait sa beauté comme une armure. C’est aussi exactement ce que crée le styliste pour les femmes, littéralement. S’inspirant de la robotique mais aussi du futurisme et de l’aérodynamique, Mugler crée des silhouettes incroyables, de réelles œuvres d’art ! Elles sont aussi la preuve que l’artiste crée pour le show, le spectacle, ce qu’était d’ailleurs l’essence même de ses défilés de mode. Pour cette collection emblématique, il s’inspire encore une fois des superhéroïnes de bandes dessinées mais aussi des armures médiévales et des automobiles ! L’inspiration se trouve partout pour ce créateur audacieux !

Thierry Mugler crée des femmes fortes, puissantes, dominantes que rien ni personne n’effraie. Elles sont ses Glamazones, les créatures de ses rêves !

En plus d’avoir excellé dans la mode, Mugler est connu pour son parfum iconique ANGEL. Il aura fallu 13 ans pour trouver la composition idéale et c’est donc en 1992 que ce parfum voit le jour dans son flacon en forme d’étoile. L’étoile est d’ailleurs un symbole très important dans l’univers de Mugler puisqu’il fit la confidence que plus jeune, il passait ses nuits sur des bancs publics dans des parcs à regarder les étoiles et qu’il y en avait toujours une dans les tons bleutés qui brillait toujours plus que les autres. Cette étoile l’a hantée et prit vie dans son esprit !

Mugler collabore très longtemps avec de très grands photographes de mode pour ses campagnes. Avec Helmut Newton, ils ont la même vision des choses. Le photographe réalise de très beaux clichés de ces fameuses Glamazones, séductrices, dominantes et corsetés. Les deux artistes ont collaboré ensemble à de très nombreuses reprises. En 1976, Mugler ne cesse de faire des réflexion à Newton, ayant en tête exactement ce qu’il souhaitait pour cette campagne. Newton, un peu agacé, lui dit alors : « Si tu es tellement sûr de ce que tu veux, pourquoi ne le fais-tu pas toi-même ? ». C’est la révélation !

« L’élégance, c’est du courage, du culot. »

Le styliste commence alors à réaliser ses propres campagnes dans des endroits très souvent insolites. Que ce soit au Groenland, au Sahara ou encore sur le toit de de l’Opéra Garnier, Mugler ne fait décidément rien comme tout le monde. L’artiste aime les endroits extrêmes et inaccessibles. Il y quelque chose de complètement surréaliste qui émane de ces photos. J’imagine que les conditions de shooting devaient parfois être très compliquées mais le résultat est clairement là ! Mugler est fasciné par l’immensité de ce qui nous entoure et crée un rapport de force et de domination entre cette immensité et ces femmes. 

Thierry Mugler est considéré comme le couturier le plus audacieux de son temps. Il n’hésite pas à utiliser des matières bien connues du monde fétichiste comme le latex et le vinyle pour en faire de grands classiques de la mode. Il aime les matières qui collent à la peau et qui mettent en valeur les courbes. En plus de cela, il n’hésite pas pendant ses défilés à organiser de grands show dignes de spectacles ! Les supermodels s’amusent et font le show ! Il a aussi réalisé différents clips comme celui de George Michael, « Too Funcky« . Il revient ensuite à ses premières passions, le théâtre, en réalisant des costumes de scène. Mais en réalité, quand on regarde toutes ses collections de plus près, la plupart de ses silhouettes sont de véritables costumes de scène ! Le spectacle a toujours été son premier amour et la mode a sans doute été pour lui une forme de pont entre ses deux passions.


L’exposition « Thierry Mugler, couturissime » actuellement au musée des Arts Décoratifs nous invite donc à nous immerger dans le monde de ce couturier peuplé de créatures extraordinaires. Dans cette exposition, nos sens sont sollicités. Des projections, de la musique, des odeurs, c’est une réelle expérience !

Thierry Mugler a clairement révolutionné le monde de la mode et cela plus d’une fois ! A son apogée dans les années 80/90, il a aussi motivé des créateurs comme Azzedine Alaïa à créer sa propre marque. Il a su collaborer avec les meilleurs de son temps comme Guy Bourdin et Helmut Newton mais aussi avec des supermodels de l’époque : Eva Herzigová, Linda Evangelista, Nadja Auermann, Emma Sjöberg, Beverly Peele, Emma Balfour, Estelle Lefébure, Shana Zadrick ou encore Tyra Banks. Son style est reconnaissable entre mille ! De mon côté, je rêve de ses tailleurs, de ses tailles de guêpes et de ses bustiers ! 

Et vous, que pensez-vous de l’univers de Thierry Mugler ?


N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire, à liker l’article, à vous abonner au site et à me suivre sur Instagram pour ne rien rater de mes aventures !


Rejoignez-moi sur Instagram et Facebook

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s